Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog labrousse.erick par : ERICK

le blog labrousse.erick par : ERICK

Droit et Devoir de Mémoire deuxième guerre mondiale 1940 1945 LUTTER CONTRE LA RÉHABILITATION DE VICHY OU DE SON administration


les Généraux sous Vichy pour mieux comprendre le problème aujourd'hui

Publié par labrousse sur 28 Juillet 2017, 17:01pm

Catégories : #histoire, #politique, #collaboration, #decheance de la nationalité, #guerre 1940 1945, #papon, #allemande

les Généraux sous Vichy pour mieux comprendre le problème aujourd'hui
les Généraux sous Vichy pour mieux comprendre le problème aujourd'hui
les Généraux sous Vichy pour mieux comprendre le problème aujourd'hui
les Généraux sous Vichy pour mieux comprendre le problème aujourd'hui
les Généraux sous Vichy pour mieux comprendre le problème aujourd'hui
les Généraux sous Vichy pour mieux comprendre le problème aujourd'hui

L'ensemble des officiers accueille avec enthousiasme l'arrivée au pouvoir de Pétain et la mise en place de la Révolution nationale. Paxton parle d'un véritable engouement pour le régime qui s'explique notamment par le fait que depuis le début du siècle, l'Armée s'était retrouvée marginalisée et particulièrement mal représentée dans les sphères du pouvoir. Contrairement à la pratique de la fin du xixe siècle où le ministre de la Guerre était toujours choisi parmi le corps des officiers généraux et était donc à même de faire entendre la voix de l'Armée au Gouvernement, après l'affaire Dreyfus, la nomination de civils à ce poste devient la règle

Ministre de la Défense nationale : général Maxime Weygand

L'ensemble des officiers accueille avec enthousiasme l'arrivée au pouvoir de Pétain et la mise en place de la Révolution nationale. Paxton parle d'un véritable engouement pour le régime qui s'explique notamment par le fait que depuis le début du siècle, l'Armée s'était retrouvée marginalisée et particulièrement mal représentée dans les sphères du pouvoir. Contrairement à la pratique de la fin du xixe siècle où le ministre de la Guerre était toujours choisi parmi le corps des officiers généraux et était donc à même de faire entendre la voix de l'Armée au Gouvernement, après l'affaire Dreyfus, la nomination de civils à ce poste devient la règle.

Les officiers voient d'un bon œil le changement de régime intervenu en juillet 1940 et l'éclipse du Parlement qu'il implique. L'Armée est particulièrement bien représentée dans ce régime. Dans le cabinet formé par Pétain le 12 juillet 1940 : non seulement les portefeuilles militaires reviennent à des militaires, mais ces derniers reçoivent également le ministère des Colonies et des postes importants dans l'administration civile comme le secrétariat à la Famille et à la Jeunesse ou le commissariat à la Construction Beaucoup de militaires de haut rang se verront attribuer des responsabilités de premier ordre : avec le titre de ministre secrétaire d'État à la Guerre, le général Weygand sera quasiment chef de Gouvernement jusqu'en septembre 1940 où il devient une sorte de proconsul du Gouvernement en Afrique du Nord. Il intervient directement auprès de Pétain pour donner son avis sur les questions importantes comme les accords de Paris en 1941 ou l'attitude à tenir face au débarquement d'Afrique du Nord, en 1942. L'amiral Darlan, d'abord ministre de la Marine, devient chef du Gouvernement le 10 février 1941. Secrétaire d'État à la Marine à partir d'avril 1942, l'amiral Auphan est l'un des proches de Pétain. Le général de La Laurencie est délégué général du Gouvernement français auprès des autorités d'Occupation à Paris et participe avec zèle à la politique d'aryanisation des entreprises juives en zone occupée.

Les Juifs et les francs-maçons sont évincés du corps des officiers en 1941 et 1942 en vertu des lois d'exception. Dans les armées de terre et de l'air, 106 officiers et 307 sous-officiers juifs sont évincés ainsi que 165 officiers et 24 sous-officiers maçons. Le 24 octobre 1940, le haut commandement de l'Armée sous l'autorité du général Huntziger ministre secrétaire d'État à la Guerre depuis le 6 septembre 1940 se montre plus zélé que Xavier Vallat, commissaire civil aux questions juives, en interdisant aux Juifs de s'engager comme simples soldats alors que la loi du 3 octobre limitait l'exclusion des Juifs aux grades d'officiers et de sous-officiers

Le 16 avril 1942, la loi 509 portant création d'un Commandement en chef des Forces militaires de Terre, de Mer et de l'Air ordonnent une centralisation unique dans l'histoire de l'Armée française ; le commandant en chef étant l'amiral de la flotte François Darlan placé directement sous les ordres du chef de l'État Philippe Pétain tandis que le ministère de la Défense est supprimé.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents